La radio Otaku

Bonjour, et bienvenue chers internautes !

Qui sommes-nous ?

La Compagnie à l'Arrach' est une graine qui, sortie du placard du centre André Malraux, a su germer au fil du temps dans différents domaines, passant par différentes phases, pour au final atterrir sur la toile. On a vu lui apparaitre de plus en plus de feuilles se colorant au fil des saisons, des feuilles tantôt chevelues, tantôt chauves, tantôt grandes, ou bien petites, souvent à moitié saines d'esprit, mais toujours tremblantes d'envie de vous divertir. Dans différents domaines nous nous essayons, dans différents projets nous nous lançons, dans diférentes critiques nous nous retrouverons... Enfin, nous l'espérons.

En bref, la petite plante tapie dans l'ombre ne cherche que la lumière pour devenir arbre géant.

 

Boursouflu

Le centre André Malraux, notre berceau (Jibérock)
Le centre André Malraux, notre berceau (Jibérock)

Nous habitons tous la même ville, dont nous sommes pour la grosse majorité originaires, Rouen. Dans cette ville de Haute-Normandie, nous avons pour habitude  de nous retrouver sur le quartier de la Grand Mare, qui lui aussi nous a vu, pour la plupart, grandir. Avant tout un groupe d'amis, la Cie à l'Arrach' a vu le jour il y'a maintenant de celà quelques années...

 

Au début, on tapait l'incruste sur scène. Dès qu'il y'avait un évènement, que ce soit de la danse, ou bien autre chose, on essayait d'intervenir, en bien ou en mal, mais à chaque fois tant bien que mal ! Et c'est de fil en aiguille qu'un jour nous nous sommes retrouvés à produire nos propres spéctacles. Au début mêlant danse et théâtre (quand j'y repense, c'était vers mes 13-14 ans... Ca remonte dis donc ! ), ils étaient déstinés aux gens du quartier. Ils nous connaissaient, et bien sûr, nous les connaissions en retour. Comme toujours, au début, c'est pour amuser les copains.

 

Tout cela, à chaque fois encadré par le même décor : Le Centre André Malraux. Je tiens quand même à citer nos mémorables Le Cabaret des Talents (vraiment bien) Cachés, En attendant Godot Remix, L'enquête de Mr Chekh Lockolms, et d'autres dont les titres ne me reviennent pas, désolé !!!

 

C'est avec l'Accident de Mme Grimbert que nous avons, pour la première fois, importé notre projet dans d'autres quartiers, dans d'autres villes... Certes jamais très loin, mais toujours avec beaucoup de fierté. Nous avons même pu, grâce à ce dernier, faire connaitre notre petit nom auprès de certains des amateurs du théâtre amateur. Je citerai spéciallement nos amis Les Zigottos, un groupe de clowns qui ont fait le plaisir à Jaja et Boursouflu de les rejoindre.

 

Depuis le tout début, la cie n'a cessé de voir des membres partir, puis des nouveaux arriver, parfois même en voir certains partir un moment puis revenir. Mais elle n'attendait qu'une chose, exister officiellement. Et c'est en 2010, année sacrée, que nous avons pris notre courage avec un maximum de mains et avons officialisé La Compagnie à l'Arrach'.

 

Notre attachement pour le Centre André Malraux nous a conduit à y batir notre caserne, notre case à nous, notre lieu de rendez-vous. Dans ce vaste lieu d'expositions culturelles y crèche notre ami archi breton Philippe DARRAS, sans qui nous n'aurions rien pu faire. Il nous a vu grandir, et nous, nous l'avons vu vieillir (j'étais obligé Philippe, désolé...), certes, mais sans jamais perdre une goutte de sympathie. Je tiens au passage à faire un clin d'oeil à Laetitia DEMBA qui nous a fait monter sur scène pour la première fois, à remercier Mohamed KOTBI pour avoir croisé notre chemin et nous avoir montré la bonne voie, et à rappeler à Mr Julien FLEMATTI, qui a su marquer son passage dans nos vies de son amicalité et de son dévouement, que j'attends toujours mon ZELDA !!

 

Boursouflu

C'est bien gentil ce petit numéro de Monsieur Boursouflu mais ça trompe personne, Jibérock, lui va parler vrai car ça manque cruellement dans ce récital énoncé par une fleur bleue qu'on ne rêve que d'écraser!

 

La vérité, la vraie c'est que si Jibérock n'avait pas débarqué à la Grand'Mare dès 2007-2008, la compagnie à l'arrach' serait restée toujours au même stade d'évolution c'est à dire le néant total!

 

A mon arrivée, j'ai trouvé une bande de mollusques, j'en ai fait du muscle!!!

 

Et je les travaille encore au corps, je lâcherai pas l'affaire et notamment concernant ma volonté extrême de leur insuffler à tous la foi et la fierté en nos projets; je pense malicieusement au court métrage "Musul-MAN vs Politic-MAN"qui est potentiellement scandaleux mais je persiste et je signe, cette oeuvre fera date dans l'histoire de la compagnie à l'arrach', j'en jubile d'avance, ah ah AH AH!

 

Jibérock

La Cie à l'Arrach' s'apparente à la fable du lièvre et de la tortue. Quand elle (se) lance dans un projet, elle démarre doucement et progresse lentement. Cependant elle arrive toujours à point, malgré toutes les contraintes et les obstacles qui se présentent sur sa route. Et si elle n'est pas prête, elle improvise totalement quitte à se louper le jour J. D'ailleurs elle peut aussi changer de programme à la dernière minute (et cela même si elle est prête) !

Selon moi, à l'Arrach', c'est avant tout un esprit d'ouverture, de découverte et de partage. Mais également une rage, une volonté de s'exprimer dans toutes les formes possibles, et de marquer une existence dans cette ère où tout est méprisable et méprisé...

 

Jaja